Participation au voyage officiel du Président de la République Française en Australie - mai 2018

A l’occasion du voyage officiel du Président de la République en Australie du 1er mai au 3 mai 2018, Emmanuel Macron a souhaité renforcer les liens commerciaux entre nos deux pays, notamment dans le domaine de la défense et de la sécurité.

 

A ce titre, le Président du Groupe SOCITEC a fait partie de la délégation officielle qui a accompagné le Président de la République. Il a notamment participé aux côtés du Président le la République à la séquence « Partenariat Stratégique réhaussé ».

 

Pourquoi le groupe SOCITEC ?


Parce que cette société innovante participe activement à la réalisation du contrat stratégique de 12 sous-marins qui lie la France à l’Australie depuis 2016. Cette commande a été au cœur de la visite présidentielle. Il s’agit du plus gros contrat de défense de l’histoire australienne. SOCITEC a œuvré avec une technologie « made in France » à renforcer de façon inédite la sécurité de ces sous-marins. La présence de SOCITEC en Australie incarne l’excellence et le rayonnement de l’industrie française.

 

Qui est SOCITEC ?


Le Groupe SOCITEC est implanté à Sartrouville et compte aujourd’hui 70 salariés répartis dans le monde : Sartrouville, Chicago, Londres, Berlin, Shanghaï et Sousse en Tunisie.

SOCITEC est avant tout une histoire d’hommes. Aux origines en 1962, Robert Mazaud qui développe pendant 40 ans des produits techniques et innovants. Sa première activité fut l’importation de composants électromécaniques du Japon et des Etats Unis, introuvables en Europe.

 

Puis en 1978 SOCITEC débute l’importation, sous licence, d’amortisseurs à câble métallique conçus et vendus par une société américaine. Quelques mois plus tard, les premiers amortisseurs sont fabriqués en France et SOCITEC devient producteur et concepteur de sespropres solutions.  Quand Robert Mazaud prend sa retraite, plusieurs des produits sont leaders sur leur marché. En 2000, Jacques Bodet rachète et restructure la société pour la concentrer sur son expertise dans les chocs et les vibrations. Il implante SOCITEC en Grande-Bretagne et la société triple son volume des ventes en 15 ans. Pendant cette période les ingénieurs et techniciens ont patiemment bâti des milliers de cas d’études, obtenu les certifications indispensables et gagnent la confiance des clients. Grâce à une filiale rachetée en 2014 à Chicago, SOCITEC s’implante aux USA. Aujourd’hui le Groupe souhaite exporter partout dans le monde et s’intéresse à de nouveaux marchés comme l’Australie.

 

Que fait SOCITEC ?

 

Cette entreprise est le leader des chocs et vibrations grâce notamment à son amortisseur à câble. Elle a mis au point un savoir-faire inégalé pour concevoir des systèmes de protection résistants à tout type de chocs et de vibrations. C’est ainsi que sur les sous-marins vendus à l’Australie, elle est parvenue à développer un système de protection totale du matériel électronique de l’appareil. En cas d’explosion extérieure ou de choc violent, les amortisseurs SOCITEC permettront, tel un airbag dans une voiture, de préserver intact le potentiel technique du sous-marin en action.

SOCITEC a également travaillé à la protection des militaires engagés sur ces sous-marins. En cas de choc, un « plancher amortisseur », à l’image d’un matelas antichocs, protégera les personnels présents. Une véritable révolution technologique !

 

Les ambitions du groupe SOCITEC ?

 

Illustrer l’excellence et la créativité de l’industrie française à l’étranger. Outre le domaine de la Défense dans lequel SOCITEC s’illustre particulièrement – avec encore récemment des contrats passés avec la Défense Américaine – SOCITEC, par ses systèmes innovants de protection aux chocs et aux vibrations, a développé une expertise plébiscitée pour des missions délicates et diverses :


           -> SOCITEC étudie le système de protection du

                satellite dans la coiffe de la fusée Ariane 6,


           -> SOCITEC isole un climatiseur dans une station

               spatiale internationale, 

 

           -> SOCITEC a protégé la coupole du Panthéon lors

               de sa rénovation contre les mouvements de son

               échafaudage en cas de rafales de vent,


           -> SOCITEC assure le transport d’œuvres d’art ou

               de sculptures qui ne doivent subir aucun choc

               durant leur trajet,


           -> SOCITEC protège le système de secours qui met

                la centrale nucléaire de Cadarache en sécurité en

                cas de séisme. Cette solution a été adopté après le

                drame de Fukushima, illustrant qu’une solution anti

                sismique pouvait fonctionner sur un site hautement

                sensible,


           -> SOCITEC isole une dalle de 350 tonnes pour

                l’atterrissage d’hélicoptères sur le toit d’un

                hôpital.


La vraie force chez SOCITEC, ce sont les ingénieurs. Des équipes qui proposent des solutions étayées par des calculs et des simulations plutôt que des produits standards. Le développement de nombreux logiciels permet d’adapter les calculs d’amortissements aux paramètres spécifiques de problèmes rencontrés. AIRBUS, NAVAL GROUP, AREVA ou encore THALES ne s’y trompent pas ! Ils plébiscitent les solutions SOCITEC sur tous les grands programmes français et sont de véritables ambassadeurs avec leurs produits à l’export.


« Nous avons la chance de travailler avec des clients très exigeants qui ont besoin d’expertise pour résoudre leurs problématiques. Depuis plus de 50 ans la relation de confiance que nous avons liée avec eux, nous a permis de capitaliser plus de 20 000 projets qui nous assure une expérience unique ». Michel Albrecht

 

Quel est le retour d’expérience de ce déplacement en Australie ?

 

L’expansion à l’étranger est une composante incontournable dans la stratégie de l’entreprise. L’objectif à l’export est de doubler le CA d’ici 5 ans. Un tel déplacement présidentiel est une véritable opportunité pour SOCITEC. Le contrat des sous-marins de notre client Naval Group a été confirmé sur 50 ans ! 

Lors de la session « partenariat stratégique », Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires Etrangères a remis un pass symbolique à Michel Albrecht pour encourager SOCITEC à se développer en Australie et à promouvoir son expertise et son savoir-faire dans le domaine de la défense, dans le ferroviaire, le bâtiment et la protection sismique.

Enfin, SOCITEC envisage à court terme un déploiement de son expertise via un agent sur place, qui lui ouvrira de nouveaux marchés en Australie mais également sur les zones sismiques dans l’océan pacifique comme en Nouvelle-Zélande, le Japon ou encore l’Indonésie. Pour consolider ces premiers projets, un voyage business avec d’autres chefs d’entreprise est prévu en septembre prochain.

 

Le parcours de son dirigeant Michel Albrecht :

 

A la tête du groupe SOCITEC depuis 2015, Michel Albrecht partage une vision positive de l’industrie française.


Né à Creutzwald en Lorraine, un diplôme d’ingénieur mécanique à l’ENIM de Metz en poche, il intègre en 1985 le Groupe SKF forgé aux méthodes de pointe et d’excellence industrielle du leader mondial des roulements à bille. Il acquiert une solide expérience aux fonctions de responsable de production, qualité, centre de profit pour accéder au poste de direction de plusieurs sites industriels du Groupe en France, Allemagne et Suisse.


En 2005, il rejoint le milieu aéronautique et assure la direction générale de Reims Aerospace (Groupe Ventana – CA 20M€ -230 pers.) puis la direction opérationnelles des Groupes ADI (CA 150 M€ - 15 usines – 1200 pers.), SASA (CA 65M€ - 3 usines – 400 pers.) et SIRA (CA 55 M€ - 7 usines – 400 pers.)


C’est en 2015, que Michel Albrecht concrétise son rêve de devenir entrepreneur et reprend SOCITEC, une PME dynamique devenue l’un des leaders mondiaux dans l’ingénierie des chocs et vibrations.

Les dernières actualités : Publireportages

Attention ! Votre navigateur est obsolète.
Nous vous recommandons la mise à jour vers les dernières versions des navigateurs : Internet Explorer , Firefox ou Google Chrome.